09 octobre 2012

Lanzarote, isla de fuego

Quand mon amoureux m'a soumis l'idée d'aller aux Canaries pour nos vacances d'été je me suis immédiatement insurgée en lui soutenant que j'étais contre le tourisme de masse et que les plages remplis d'Anglais et d'Allemands, non ce n'était pas pour moi. J'avais en tête des hôtels à perte de vue, des plages bondées, des boites de nuit à chaque coin de rue... pas vraiment le genre d'endroit où passer des vacances en amoureux. Il a insisté, j'ai râlé, je me suis quand même renseignée et j'ai capitulé. Lanzarote m'a conquise. 

Après de longues tergiversations, nous avons opté pour une semaine dans deux chambres d'hôtes différentes. Je ne voyais pas bien l'intérêt, l'île étant relativement petite. Mais ça a permis réduire un peu les trajets en voiture. En parlant de voiture, je pense que c'est LE moyen de locomotion indispensable sur l'île. Il y a bien des bus d'après ce que j'ai compris mais peu et pas partout. Je n'en ai vu aucun d'ailleurs. Pour les chambres d'hôtes, nous avons choisi la 1ère dans le centre/sud ce qui nous a permis d'arpenter le sud de l'île pendant 4 jours.

Ainsi nous avons fait un petit tour à Arrecife, la capitale avec son musée d'Art Moderne qui se visite en 15 min (et encore on a pris notre temps...) mais qui a l'avantage d'avoir un sympathique restaurant. On a lézardé sur la plage la plus célèbre de Lanzarote, Papagayo. On a visité la jolie ville de Teguise et son marché dominical. Une horreur. Un vrai attrape-touriste. On a adoré le parc national de Timanfaya avec sa chaine de volcans. Ca se visite en bus, ce qui est un peu dommage mais les paysages sont à couper le souffle. C'est le cas pour tout l'île d'ailleurs. Depuis plusieurs éruptions volcaniques entre le XVIII et le XIXème siècles, l'île est recouverte de coulées de lave ce qui donne lieu à des paysages lunaires et magiques. Je n'avais jamais vu ça de ma vie. Le sol est noir, brun, râpé avec seulement quelques vignes pour végétation. Ces vignes sont d'ailleurs à l'origine du vin de Lanzarote. Les producteurs n'ont pas le droit de les arroser, ce qui s'avère parfois compliqué car il n'a pas plu depuis un an. Même les cactus semblent souffrir. On a également visité la fondation César Manrique, un artiste qui a contribué à la préservation de l'île. Il a mis en valeur la plupart des sites naturels. Ses sculptures sont omniprésentes. On en trouve sur presque tous les ronds-points. 

La deuxième chambre d'hôte était au nord de l'île, au milieu de nulle part avec une vue imprenable sur l'océan et la Isla Graciosa. Avec ses falaises le Nord offre des paysages totalement différents et des plages de sables blancs. La mer y est beaucoup plus agitée. Et c'est là qu'il y a les plus beaux points de vue. 

Voilà un petit aperçu de l'île: 

lanzarote lanzarote4lanzarote3papagayolanzarote2

 

Si vous voulez quelques bonnes adresses:

* Casa Claddagh chez Trish & Franck. Deux adorables Irlandais exilés à Lanzarote. Petite chambre d'hôtes très sympathique avec un super petit-déjeuner. 

* Casa Dominique. Chambre d'hôtes tenue par des Français. Vue exceptionnelle depuis la chambre et la piscine. Très calme. Avoir une bonne voiture et ne pas avoir peur des geckos qui viennent vous voir la nuit. 

* Restaurant Il Nino à Puerto Del Carmen. Grand choix de tapas. Serveurs sympas. Il faut y aller tôt parce qu'il y a du monde. Très bon. 

* Restaurant La Cantina à Teguise. Tapas mais pas que. Très bon. On peut prendre des planchas à partager. Très grand choix de vins locaux. Meilleur brownie du monde. 

* Bodega El Grifo. Plus vieille cave de l'île. Très bon vin. Un des meilleurs rapports qualité/prix.  

* Aloe +. Encore peu développé en France, l'aloe vera est très apprécié aux Canaries. Les produits sont efficaces et sentent bon. Ils sont à base d'aloe vera cultivé sur l'île. J'en reparlerai plus longuement dans un article "beauté".  

Bloguement vôtre,

Mllejenesaispas

 

Posté par Mllejenesaispas à 15:20 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Commentaires sur Lanzarote, isla de fuego

Nouveau commentaire